ASSOCIATION VAFSFC VIVRE AVEC LA FIBROMYALGIE ET LE SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE
ASSOCIATION VAFSFCVIVRE AVEC LA FIBROMYALGIEET LE SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE

Voici un article de Passeportsanté.fr concernant l'hypnose, vous retrouverez l'article complet à l'adresse suivante:

 

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=hypnotherapie_th

 

L’autohypnose

Après avoir suivi une formation de base ou simplement en écoutant des enregistrements audio conçus à cet effet, on peut induire soi-même l’état d’hypnose, à partir d’une relaxation très profonde. On se rend alors réceptif aux suggestions, aux déprogrammations ou aux programmations que l’on désire faire siennes. (Voir L’hypnose en pratique.)

En 2003, une revue de la littérature scientifique4 a évalué l’efficacité de l’hypnose dans des cas de céphalées chroniques, de douleurs cancéreuses, de fibromyalgie et de douleurs chroniques d’origine mixte. Elle s’est avérée plus efficace que les soins standards, les groupes de soutien ou l’absence de traitement, et aussi efficace que d’autres traitements similaires, comme le training autogène ou le biofeedback.

En cas de fibromyalgie réfractaire, l’hypnose pourrait s’avérer plus efficace qu’une physiothérapie seule pour contrer la fatigue matinale et les douleurs musculaires, et améliorer le sommeil37.

L'HYPNOSE THERAPEUTIQUE

 

Des stages d'autohypnose ont été proposés par l'association les 

 

-          Le 23/05/2015 à Neuville (62),

-          Le 06/06/2015 à Fâches Thumesnil (59),

-          Le 13/06/2015 à Fâches Thumesnil (59).

L'hypnose thérapeutique, nouvelle alliée contre la douleur

 

L'histoire de l'hypnose remonte, selon les écrits retrouvés dans des pays comme l'Egypte, l'Inde, la Grèce et la Chine à plus de 2000 ans.

 

Elle a trouvé ses lettres de noblesse depuis deux siècles. La première anesthésie chirurgicale obtenue sous hypnose fut utilisée par Jules CLOQUET en 1829 pour l'ablation d'un sein.

 

En 1843, naissance du terme "Hypnose" par James BRAID.

 

En 1891, c'est en France que le professeur Hyppolite Bernheim définit le mot "psychothérapie" comme étant l'utilisation de l'hypnose pour les soins psychologiques

 

En 1937 Daniel I. ARAOZ modernise les techniques ERICKSONIENNES et pose les bases de la nouvelle hypnose.

 

Depuis plusieurs années, l'hypnose suscite un enthousiasme pluridisciplinaire. L'efficacité de l'hypnose n'est plus à prouver dans des thérapies précises comme l'insomnie, les troubles alimentaires, la tabagie, la dépression, le stress, les troubles obsessionnels compulsifs, les phobies, les brûlures, l'herpès, les verrues, les zonas, l'eczéma, l'asthme, les allergies, l'urticaire, les traumatismes, l'arthrite, l'arthrose, les rhumatismes, la fibromyalgie, la sclérose en plaques...

 

L'hypnose est un outil particulièrement utilisé avec les enfants sur les troubles comme l'énurésie, les troubles du comportement, la concentration, les difficultés d'apprentissage.

 

L'hypnose est un outil puissant qui peut diminuer voire vaincre les douleurs chroniques.

 

En chacun de nous existe un potentiel à découvrir. Sous hypnose, le corps développe de véritables antalgiques naturelles qui permettent de réduire les doses de médicaments en cas de douleurs. Si quelqu'un vous proposait un médicament qui pourrait traiter plus d'une centaine d'affections, vous seriez perplexe et pourtant cela est possible.

 

Sans effet secondaire, l'hypnose est bénéfique dans une multitude de problématiques. Elle devient de plus en plus disponible et pratiquée dans le milieu hospitalier où le corps médical l'utilise à des fins thérapeutiques. Dans la préparation et la réalisation de certaines opérations, l'hypnose est utilisée comme anesthésie de substitution.

 

Le but de l'hypnose c'est de rendre le patient autonome dans la gestion de la douleur par l'autohypnose, une technique que chacun peut apprendre facilement et l'utiliser par lui-même chaque jour, au moment où il le souhaite pour vivre mieux.

 

Qu'est ce que l'autohypnose ?

 

L'autohypnose est la pratique par soi-même des états modifiés de conscience, dans un objectif précis (le soulagement des sensations pas très confortables...-

 

A quel moment peut-on pratiquer l'autohypnose ?

 

Cela n'a aucune importance, tant que vous abordez ce temps que vous vous consacrez d'une manière bienveillante, sans contrainte, et en vous accordant le temps nécessaire, idéalement sans dérangement environnant (téléphone, télévision, enfants, etc...)

 

Où peut-on pratiquer l'autohypnose ?

 

On peut pratiquer l'autohypnose en tous lieux. Cependant au début de votre pratique, il faut faire vos exercices au calme, dans une pièce où vous vous sentez en sécurité, en ayant pris le soin de vous isoler des perturbations extérieures.

 

Il est important de préférer la position assise si vous voulez vraiment "travailler" sur un fauteuil ou sur une chaise.

La position allongée sera privilégiée pour favoriser le sommeil, l'endormissement, ou une sieste régénératrice et reposante. 15 minutes d'autohypnose peuvent être aussi reposantes que 3 heures de sommeil, cela s'acquiert avec de la pratique.

 

Combien de séance d'autohypnose pour un même thème ?

 

Tout dépend du thème, une séance peut suffire dans certains cas, comme parfois plusieurs séances seront nécessaires.

Retenez que l'important est de pratiquer régulièrement, pour créer un phénomène d'habituation. Chaque séance supplémentaire vous aidera à atteindre l'état d'hypnose plus vite, et vous bénéficierez des bienfaits de vos séances plus rapidement. Un véritable cercle vertueux !

 

Quelles précautions faut-il prendre pour bien pratiquer ?

 

L'hypnose est un outil thérapeutique efficace, il faut donc prendre quelques précautions afin que vous puissiez bénéficier en toute sécurité de ses bienfaits.

Pensez à vérifier les points suivants avant de commencer votre pratique personnelle et individuelle :

 

  • je peux quitter l'état d'hypnose par moi-même à tout moment si j'en ai besoin ou si cela est nécessaire
  • au cours de cette séance que je m'accorde je demande à mon inconscient de me faire vivre uniquement des expériences positives, utiles et agréables pour moi
  • je peux contrôler le temps de ma séance et je souhaite que celle-ci s'achève au bout de quinze minutes

Ces suggestions ne sont données ici qu'à titre d'exemple. Vous pouvez les modifier à votre convenance, les adapter avec vos propres mots.

 

Comment savoir si je suis bien en état d'hypnose ?

 

Souvenez vous de chacune de nos expériences et des sensations que vous avez ressenties. Dès que vous retrouverez l'une d'elles, vous saurez que vous aurez alors retrouvé par vous-même cet état ressource, comme durant vos exercices individuels.

 

De façon générale, tous les changements observés et constatés, au regard de votre état ordinaire de conscience, viendront attester que vous êtes en état modifié de conscience, en état d'hypnose.

 

Portez particulièrement attention à ces signes:

Détente musculaire, bâillements, larmes physiologiques, ralentissement ou accélération du rythme de la respiration, déglutitions spontanées, profondes inspirations, clignements des paupières, yeux qui bougent rapidement sous les paupières, légers sursauts musculaires...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION VAFSFC